Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Messe hommage au Père HAMEL à Saint AUGUSTIN :Deauville. Homélie du 27Juillet 2016.

Frères et sœurs en Christ Hommes et femmes de bonne volonté. Nous sommes rassemblés ce soir dans cette église paroissiale Saint Augustin parce qu’une série de drames continuent de frapper la tête et le cœur de la France,de traumatiser les cœurs de ses enfants et de perturber l’esprit des uns et des autres.Depuis des mois nos victimes se comptent par centaines.

Mais si nous sommes rassemblés ce soir c’est avant tout pour prendre le temps de célébrer une UNION SACRÉE, une communion des énergies vitales,vivantes,vivifiantes,spirituelles et culturelles qui sont dans la prière. Nous voulons également prendre également le temps d’une veillée,pour accueillir la Parole de Celui qui, avant nous et pour nous est mort ,blessé,supplicié crucifié mais qui a vraiment vaincu le Mal ,la mort,JÉSUS,LE Christ Jésus le Ressuscité.Accueillir son Évangile dans sa substantifique moelle pour deux choses : Réfléchir et Agir.

Oui ! Nous devons réfléchir puissamment et agir efficacement. Nous devons être plus intelligents que le mal et l’horreur. Nous devons savoir que ce qui arrête l’escalade du mal ce n’est pas d’ajouter le mal au mal. Car vous le savez le feu n’éteint pas le feu. La mort du Père Jacques HAMEL,martyrisé (égorgé) sur l’autel de l’Eucharistie dans sa propre église,doit interpeller chacun de nous dans la lutte contre toutes les formes de violences.

Le Père HAMEL est tué au lendemain de la fête de Saint Jacques,le premier martyr parmi les Apôtres que le Roi Agrippa fit décapiter . Il croyait ainsi détruire l ‘Église naissante. Or Jésus l’avait fondée sur le Roc de la Foi de Saint Pierre et les forces de la mort ne prévaudront pas contre elle. ( Mt 16,18).

Frères et sœurs, ne nous trompons pas d’ennemis. Car l’épervier n’enfante pas le corbeau. L’aigle n’engendre pas le passereau. La violence n’arrête pas la violence. C’est l’amour qui guérit la haine. C’est paix qui désarme la guerre. La compréhension qui induit la conversion. C’est la concorde qui répare les brèches de la division. Ayons l’audace d’agir efficacement en chassant de nos cœurs les ennemis intérieurs que sont la peur,la colère et le désespoir. Comme l’affirme saint Paul aux Corinthiens : « À tout moment nous subissons l’épreuve mais nous ne sommes pas écrasés. Nous sommes désorientés,mais pas désemparés. Nous sommes pourchassés mais non pas abandonnés,terrassés mais non pas anéantis » (2Cor4,7).

Notre réflexion doit se prolonger dans l’efficacité des bonnes actions. Dans cette trajectoire donc, que nos cœurs,nos âmes et nos esprits se dressent et restent debout, unis contre le mal. Et ce, avec l’équipement du combat spirituel dans la discipline et non la division. « À la taille,la vérité pour ceinture .» (Eph 6,14-17) Ayez la justice pour gilet pare-balles. La foi pour bouclier. La paix comme casque. La prière et la méditation pour ballon d’oxygène. L’amour pour nourriture et l’espérance pour batterie. Car la haine sera vaincue par l’amour. L’amour et les civilisations de l’amour ne disparaîtront pas. Et ceux qui,comme le Père Hamel, ont choisi d’aimer,ne meurent pas.

Père Jean Parfait CAKPO

Homélie de la Messe hommage au Père Hamel.
Tag(s) : #Homélies

Partager cet article

Repost 0