Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Homélie du XXIV ème Dimanche Ord C. Ex 32,7-11-14/Ps 50/1Tm1,12-17/Lc15,1-32.

Fêtez ses prodigalités

Sa miséricorde est inlassable.

Célébrez sa générosité

Son amour est incommensurable.

C’était pourtant un travailleur, un fils appliqué, infatigable à la tâche et soumis aux ordres de son père qu’il n’a jamais quitté. (15, 29,30) C’était un garçon sobre et casanier. Mais voir le retour de son frère qui, après avoir bourlingué ribouldingué,est fêté en grandes pompes comme un héros. Non. Il était choqué. Lui le frère aîné pense alors qu’il n’est pas le fils aimé. Car son frère cadet reçoit tous les cadeaux sans effort.

À la vérité, le fils aîné ne connaît pas suffisamment son Père. Il ne pouvait pas soupçonner que leur père inlassablement continue d’aimer ceux qui l’ont abandonné.Il ne savait pas que son Amour est incommensurable. Il était,lui, enfermé dans le devoir et le bien faire selon les commandements. Alors quand son frère revient,il se mit à râler à récriminer comme les pharisiens et les scribes ont parle saint Luc au début de cette page d’Évangile.

Frères et sœurs bien aimés de Dieu,

La première attitude à laquelle nous invitent les paraboles de ce jour c’est avant : La persévérance joyeuse dans la recherche des bienfaits des trésors spirituels que Dieu nous a confié. Il faut les chercher à l’instar du berger qui recherche sa brebis perdue,à l’exemple, de la femme qui recherche « avec soin sa pièce d’argent perdue dans un désir décidé dans une quête renouvelée à l’instar de Saint Augustin qui s’écriait : « Je te cherchais dehors et tu étais au-dedans de moi. Dieu plus intime à moi que moi-même » Cette ardeur dans la recherche de Dieu aboutit à la joie. AVEZ-VOUS REMARQUÉ LES MULTIPLES INVITATIONS À LA JOIE QUE REVIENNENT DANS LES PARABOLES DE CE JOUR ? « Réjouissez-vous avec moi. Amen je vous le déclare : c’est ainsi qu’il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit »

Oui frères et sœurs,il y une immense allégresse devant les anges de Dieu lorsque chaque année en France plus de 3000 ados et adultes découvrent la foi et la joie de l’Église et reçoivent le baptême et la première communion.

Oui il y a une fête au Ciel et sur terre chaque fois que des fratries éclatées par la rancune et la haine retrouvent le chemin du pardon et de la réconciliation.

Il y a une immense allégresse au ciel et sur la terre chaque fois que des peuples qui s’entre étranglent recherchent et trouvent des solutions de Paix durable en renonçant à la vengeance sans fin et sans fond.

Il y a bel et bien grande fête au ciel et sur la terre chaque fois que des hommes et des femmes généreux pratiquent la miséricorde pour voler au secours des pauvres et des exilés au lieu de râler et de récriminer comme les pharisiens et leurs scribes de l’Évangile de ce jour. OUI il y a fêtes et joies chez Dieu. Alors allez-vous bouder, refuser d’y entrer comme le fils aîné ?

« Voici une parole digne de foi et qui mérite d’être accueillie sans réserve :

le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. » (1Tm 12-17)

Puisqu’il est venu pour sauver les pécheurs.

Soyez ses témoins ses prédicateurs

Il est venu pour sauver les pécheurs

Allez à lui de tout votre cœur

Le Christ est venu pour sauver les pécheurs

Sa grande miséricorde est source de bonheur

Il est venu pour sauver les pécheurs

Réjouissons-nous de ce Rédempteur

Jésus est venu pour sauver les pécheurs

Car Il est l’Autel,l’Agneau et le Pasteur.

Il est pour venu sauver les pécheurs

Pourquoi donc avoir encore peur,

Il est venu pour sauver les pécheurs

Proclame Saint Paul l’ancien persécuteur

Il est venu pour sauver les pécheurs.

Il n’est pas un juge et un moralisateur

Il est venu sauver les pécheurs

Car son amour libère des pesanteurs

Il est venu pour sauver les pécheurs

Pour qu’ils deviennent meilleurs.

Il est venu pour sauver les pécheurs

Car Il est le Médiateur et non l’accusateur

Il est venu pour sauver les pécheurs

Qu’attendez –vous pour dire au monde entier à l’instar du Père des deux fils : « il fallait bien festoyer et se réjouir. »

Père Jean Parfait CAKPO

Homélie du XXIV dimanche du temps ordinaire.
Tag(s) : #Homélies

Partager cet article

Repost 0