Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Homélie du XXVIIème dimanche du temps Ordinaire C : Ha1,2-3,2,2-4/ P 94/ Tm6-8,13-14/ Luc 17,5-10

À notre Dieu et Sauveur,

Rendons témoignage

Quel que soit notre âge.

                              Frères et sœurs en Christ,

Il suffit de se connecter aux réseaux de communication et d’information modernes :Radio, télé, Internet, pour entendre la clameur des souffrances qui montent de toute la planète. On a l’impression d’entendre le cri du prophète Habacuc au VI ème siècle avant Jésus Christ : « Pourquoi, Seigneur me fais-tu voir le mal et regarder la misère ? Devant moi, pillage et violence ;dispute et discorde se déchaînent. » À l’époque du prophète Habacuc, les armées néo babyloniennes voulaient disloquer l’empire assyrien et imposer leur domination jusqu’en Juda. Le cri du prophète part du drame qui se joue dans la communauté lorsque les circonstances naturelles mettent en péril le rapport à Dieu et aux autres. En effet, face à l’instabilité actuelle, le premier sentiment qui monte dans les esprits et les cœurs. C’est la peur. Sentiment humain tout à fait compréhensible. Mais il est contraire à l’Évangile. C’est bien pour cela que Saint PAUL écrit dans la deuxième lecture de ce jour, la deuxième épître à Timothée : « Bien aimé, je te le rappelle, ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. » Dans les évangiles, Jésus  n’a de cesse de le dire : « n’ayez pas peur » Quand vous entendrez parler de guerre et de malheurs, redressez-vous, n’ayez pas peur. (Lisez le chapitre 24 ,4 de Saint Mathieu). La peur entraîne la méfiance, la méfiance induit le repli sur soi et le repli sur soi conduit à l’enfermement et l’enfermement est source d’angoisse et de mort. Vous le savez c’est à la vie et pour la vie que nous avons été appelés, baptisés, consacrés, bénis et envoyés dans l’Esprit saint. Et cet esprit est un Esprit de force et d’amour. Cette force vient de l’unité et de la communion : Avez-vous remarqué que les invitations du psaume 94 que nous méditons s’inscrit dans l’esprit de rassemblement et non dans l’individualisme et la division. Écoutez encore le psaume: « Venez, crions de joie. Acclamons ! Allons ! Adorons.  Nous sommes le peuple… » Mais quel peuple peut subsister sans la force de l’unité, sans pondération  et sans amour ?

Or comme l’écrit le théologien URS VON BALTHASAR : « L’amour seul est digne de foi »La foi c’est du reste l ‘objet de la prière des apôtres à l’adresse de Jésus : « Seigneur Augmente en nous la foi » Cette demande devrait être aussi la nôtre tous les jours. Elle est essentielle. La réponse de Jésus est à la fois étonnante et belle. « Si vous en aviez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : »Déracine-toi et va te planter dans la mer et il vous aurait obéi. »

Il faut préciser qu’il ne s’agit pas du tout d’un tour de magie ou d’un prodige de prestidigitateur en mal de notoriété.  Dans la culture juive, le sycomore est un arbre difficile à déraciner et la mer, l’océan symbolise les forces du mal  les puissances de la mort. Ce que dit Jésus signifie donc que celles et ceux qui ont la foi, pourront accomplir de choses grandes et grandioses pour la vie. La foi est  donc donnée pour agir pour servir. « Si quelqu’un dit qu’il croit et qu’il n’agit pas sa foi est morte »( Jaq 2,17)

Ainsi Jésus encourage chacun de nous à demander et à recevoir le don de la foi. Si les Apôtres, eux qui ont vu et touché Jésus l’ont demandé pourquoi pas nous ?  Il nous faut aussi la demander pour ceux ont du mal à croire. Ce n’est pas facile de croire car cela suppose beaucoup d’humilité. Si l’on aime pas recevoir et s’abandonner à un plus grand que soi, il est difficile de croire.

Car demander c’est reconnaître son manque, sa pauvreté, sa soif, sa béance. Saint PAUL insiste auprès de son fils spirituel Timothée dans la deuxième lecture :« Bien-aimé, dit Saint PAUL, je te le rappelle, garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté. »

Frères et sœurs permettez que je vous le dise à la suite de l’apôtre des Nations en ces temps d’incertitudes.

Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté

Elle fait de nous des enfants d’Abraham pour l’éternité

Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté

Quelles que soient la vie et  les difficultés.

Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté

Par elle, la Sainte Vierge Marie est Mère de l’Humanité.

Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté

Par elle, Élisabeth, la stérile a connu la fécondité.

Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté

Elle apporte aux justes, la vie et la sainteté.

Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté

Comme à Ste Thérèse, elle vous donnera une grande sérénité.

Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté

Elle nous invite à la justice et à la fraternité

Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté

Par elle, Jésus a vaincu le Mal. Il est ressuscité.

Qu’attendez-vous pour rayonner sa joie et sa foi ?

Père Jean Parfait CAKPO

Qu'attendez-vous pour rayonner sa joie et sa foi ?
Tag(s) : #Homélies

Partager cet article

Repost 0