Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Homélie du Dimanche 29 janvier 2017 :IVè Dimanche du Temps Ordinaire A :So2,3.3,12-13 / Ps 145/1Co1,26,26-31/Mt1,5-12.

 

La montagne des Béatitudes

La gravirez-vous ?

Avec Jésus,à quelle altitude

Irez-vous ?

 

Frères et sœurs bien aimés de Dieu.

Tel un alpiniste qui encourage et amène avec lui des amis pour découvrir ensemble un chemin de joie et de lumière, chemin bout duquel chacun peut prendre un bol d’air frais,Jésus nous a tous attirés à lui, depuis de nombreuses années. Il nous emmène avec lui et nous fait prendre de la hauteur : « Il gravit la montagne .» Comme Moïse avait autrefois gravi le Sinaï avec les Tables de la Loi gravée dans la pierre, Jésus en tant que nouveau Moïse, gravit, Lui aussi la montagne. Non plus avec une Loi en pierre gravée mais avec sa Parole, à graver dans nos cœurs : « alors,ouvrant la bouche,il se mit à les instruire ». SUR QOUI ? Sur le Bonheur. (9 fois,Jésus proclame heureux !)

Ah le bonheur ! Tout le monde le recherche.

Déjà vers la fin du III ème Av JC,le psalmiste décrivait sa soif en ces termes : « Ils sont nombreux à dire : « Qui nous fera voir le bonheur ? » (Ps 4,7) À la vérité,il n’est pas facile de tenir un discours sur le bonheur dans un monde ravagé par ses divisions; ses guerres et violences,la domination et l’imposition de l’argent comme critère de bonheur. Or il faut le réaffirmer. Certes le bonheur est à faire mais il n’est pas du tout quelque chose à faire. Autrement dit le bonheur auquel nous introduit le Christ n’est pas un ensemble de préceptes à observer une de choses à avoir, une somme de choses à savoir. Les Béatitudes nous révèlent que le bonheur est avant une manière d’être. Avez-vous remarqué que c’est le verbe être qui est sous-entendu dans chacune des béatitudes,jusqu’à sa proclamation manifeste dans le dernier verset ? Heureux êtes-vous. Soyez… Votre récompense sera. ..» Non seulement le bonheur est une façon d’être, mais plus encore, il nous vient de l’être qui nous aime et qu’on aime. Les béatitudes nous révèlent ce secret de vie magnifique sur le lieu primordial d’où surgit le bonheur pour chacun : c’est celui du regard et de la parole. Le jour où un regard d’amour véritable et durable est posé sur quelqu’un et qu’il est enveloppé d’une parole d’amour ce jour là ouvre pour lui une chemin de bonheur. Deux verbes le signifient dans l’Évangile. Voir et parler. Jésus accomplit les deux. «(Il a vu la foule et il se mit à faire une déclaration de l’amour de Dieu pour eux tous. C’est dans ce sens que Saint Augustin disait : « Donnez-moi quelqu’un qui aime et il comprendra tout le mystère »

Qu’est ce donc qu’aimer sinon reconnaître sa pauvreté existentielle et accepter que l’autre nous manque. Voilà pourquoi Jésus dit Heureux les pauvres de cœur. Il n’a pas dit « Bienheureux,vous mes petits amis parce que vous n’avez pas de quoi manger » (F. VARILLON) Il a dit plutôt « Heureux les Pauvres de cœur » qu’on traduit par heureux les pauvres en esprit. Je n’ai pas dit pauvres d’esprit.

En affirmant cela Jésus nous enseigne que celui qui aime et qui reconnaît son manque n’est pas tourné vers lui-même encombré de soi. Si notre cœur est plein,si notre vie est remplie,s’il n’y a plus de place pour Dieu et pour les autres,nous ne pouvons pas accueillir ce bonheur. « On ne peut rein verser dans un vase déjà plein d’eau. » (JM Guellette)

Mais si nous acceptons cette faiblesse d’amour,qui est une force, (Car ce qui est faible dans le monde.. .) oucette pauvreté qui est une immense richesse (Car ce qui n’est rien… alors nous serons rendus capables de compatir et donc de pleurer avec ceux qui souffrent ; capables de douceur,car l’amour est douceur.Nous aurons la force de nous engager, comme dit le psaume du jour (145) pour redresser les accablés ; de défendre la veuve et l’orphelin et de réaliser cette béatitude : « « Heureux ceux qui ont faim et soif de justice et de faire rayonner la miséricorde du Seigneur. Vous comprenez alors l’invitation contenue dans le premier verset de la première lecture

Cherchez le Seigneur,vous tous les humbles du pays. (Du pays d’auge ?) Un chrétien c’est quelqu’un qui cherche Dieu. Dieu tu es mon Dieu je cherche dès l’aube. IL faut le chercher sans relâche. Cherchez le Seigneur Il est dans vos Cœurs . Cherchez le Seigneur dans la pauvreté du cœur. Cherchez le seigneur Il veut votre Bonheur. Cherchez le Seigneur Dans vos freres et sœurs

Cherchez le Seigneur.Et prenez de la hauteur. Cherchez le Seigneur Il se laisse trouver. Car comme dit Saint Augustin,tu ne m’aurais pas chercher si tu ne m’avais déjà trouver. Mais quand on ne sait pas ce qu’on cherche,comment savoir quand on l’a trouvé ? P.Jean-Parfait CAKPO

 

 

Chercher le Seigneur, chercher le bonheur.
Tag(s) : #Homélies

Partager cet article

Repost 0